Las Vegas et le Far West
2nd voyage au pays de l'oncle Sam, cette fois ce sera Sin city et le Far west pour un périple de 15 jours.

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques


Sites favoris



Day 10 : This is the end

This is the end : www.youtube.com/watch

Parcours : Springdale -> Valley of Fire -> Las Vegas

Distance : 193 Miles / 310 km

 

Debout 7h00 cette fois, une nuit plutôt correcte, je pense que ce sont plus les lits qui me gênent pour dormir. Après un p’tit dej’ rapide devant Law and Orders et un petit tour sur skype, je fais mes valises pour partir à 10h30 pour mon dernier jour en tant que routard. Je quitte l’hôtel et sa vue magnifique pour aller faire le plein d’essence.

 

En quittant Zion, je tombe sur un ranch typique avec de belles bêtes à cornes !

 

 

 

Plus loin c’est une ambiance Western, comme pour me rappeler une dernière fois ou je suis !

 

 

 

Je rejoins donc Hurricane, petite ville à l’ouest de Zion, enfin petite, assez étalée en fait, et très très mal panneautée, j’ai dû encore faire appel à Miss boussole pour confirmer mon cap. Incroyable de voir des villes avec si peu de panneaux…. «?M’enfin?» comme dirais Gaston, j’ai géré l’affaire comme un bon copilote et j’ai récupéré mon Interstate 15 Sud (I 15S pour les puristes), pour un long moment de route. Amusant toutefois je passe dans 3 états différents, je quitte l’Utah, je rentre en Arizona et quelques miles plus loin c’est le Nevada dans le comté de Clark (ça s’invente pas, j‘étais donc destiné à venir ici!) , j’en profite pour changer d’heure, ici il y a 9h00 de décalage avec la France et non 8h00 comme en Utah.

 

 

?

 

Hop virage à gauche à la sortie 93 avec St George, pour aller trouver mon dernier parc, Valley of Fire. Après un long moment à arpenter les routes paumées du coin, et quand je dis paumées c’est la plus stricte vérité ! Pas un panneau pour me dire si je suis sur la bonne route, je poursuis-je longe un lac, je me dis yes, c’est le Lake Mead ! la route est pas terrible, et les paysages assez classiques finalement.

 

?

 

Je bifurque à droite au panneau indiquant Valley of fire, je m’arrête à l’entrée pour payer 10 dollars. La route travers le parc de part en part, et il n’y à qu’une entrée de surveillée par un ranger. Je suis à l’entrée Est, et comme dans pas mal de States Park, ici on paye avec un système d’enveloppe qu’on met dans une urne et on garde un morceau pour confirmer qu’on a payé en cas de contrôle. Les américains sont très respectueux des règles c’est une des choses que j’ai appris ici, ça change de la France franchement !

 

Bref je m’aventure dans le parc, la couleur des roches est très rouge, çà tranche sur le bleu du ciel, c’est un paradis pour faire des photos d’enfer. La route serpente dans ces formations rouges en plein milieu d’une grande plaine bordée par des montagnes.

 

?

?

 

 

 

Finalement j’arrive déjà à l’autre entrée, je fait donc demi tour, le parc est en fait très petit, et çà ne vaut pas les 10$, à peine 5-6$ maxi je trouve. Pas grave j’ai fait de magnifiques photos et videos.

 

 

?

Une fois sortis du parc, je reprend ma route, qui est en fait une scenic way le long du Lake Mead, un peu plus loin je suis arrêté à cause de travaux sur la route. Une dame tient en plein soleil par 40° un panneau «?STOP?». Passé 7-8 minutes, je vais discuter avec un gars devant pour savoir ce qu’il se passe. En fait on attend une escorte, car la route est en travaux sur plusieurs miles et il n’y à que du gravier et plein d’engins de chantier à éviter.

 

 

 

Hop, tout le monde en selle, le safety car arrive ! Vite faut faire chauffer les pneus ! La voiture pilote trace ça route tranquille à 25-30 Mph, tu m’étonnes c’est un 4x4, je rattrape le safety car, ma Hyundaï tient le coup, Passé ce petit Off Road, la route est très belle, normale elle vient d’être faite. C’est un peu long mais très beau.

 

 

 

J’arrive au dessus de Vegas par l’Est, je distingue au très loin les Casino, encore une fois, je cherche ma route, toujours pas de panneaux, mais plein de feux rouges, ça me laisse le temps de cogiter. Et là MIRACLE, je comprend enfin comment marche la signalisation américaine !! En fait face à soit le panneau indique le nom de la route qui est perpendiculaire à la route sur laquelle on est, et sur les côté c’est la route qu’on suit. Cela semble presque logique en fait, car c’est plus simple de visualiser les panneaux comme ça tellement les routes sont larges. Bref j’arrive à chopper l’Interstate 215 W pour remonter vers Las Vegas Bvd, je prend ma sortie 11, je bifurque à droite, je remonte Las Vegas Bvd un peu pour tomber sur le panneau mythique, je me gare sur le petit parking fait pour, et là je shoote :

 

?

?

Allez retour dans la voiture, j’allais repartir la rendre, et puis je me suis dis, attend coco, faut la faire grande classe, donc je repars sur Las Vegas Bvd pour me la faire montant et descendante afin d’avoir déjà une première vue de Vegas. C’est énorme, on dirais un Time Square en 10 fois plus long, y a des écrans géants partout, des casinos gigantesques, de toutes les couleurs, de toutes architectures. Par contre Las Vegas Bvd est embouteillée, donc il fait très très chaud dans al voiture, d’autant que j’ai coupé la clim pour éviter qu’elle chauffe trop.

 

?

 

?

Hop demi tour, pour aller faire le plein à côté du Car rental return de chez Avis. Derniers instant dans cette bonne vieille Hyundaï, petit moment nostalgique au moment de la rentre, j’en verserais presque une larme (ba oui je me suis attaché ! Et pis elle m’a pas laché !)

 

?

Après avoir vidé la voiture de tout ce que j’ai pu y mettre et un dernier au revoir, je me dirige vers la file de taxi, direction le Mirage, évidemment je tombe sur le seul type qui parle un anglais très arabe, donc il a bien fallut que e m’y reprenne à plusieurs fois pour qu’il comprenne «?Mirage?», il le prononce Mirrrllllllaaage, en roulant les R…. bref passé la course à 24$, je rentre dans ce casino qui fut le premier Casino du renouveau de Vegas, C’est monstrueux (gigantesque quoi), fantastique, Awesome quoi ! Y a une mini forêt tropicale au centre, le check in desk, il y a un aquarium géant de 15 bon mètres de long, tout est immense, coloré, somptueux.

 

Une fois le check in effectué, j’ai la chambre 4 114, je prend l’ascenseur pour le 4ième donc, les couleurs donnent déjà envie, arrivé à la chambre la vue est pas géniale (sur l’arrière du casino), mais la chambre est à tomber par terre, j’adore la déco, c’est sobre, efficace, et y a un écran de 107 centimètres! Et donc le wifi gratuit !

 

 

 

Ce soir je vais essayer d’aller au Stratosphère, pour monter à son sommet et avoir la plus belle vue de Vegas de nuit !

 

 

 

PS : Gwen envoie moi un mail ou poste un commentaire pour me dire si t'as bien lu mon mail.



Publié à 03:03, le 15/06/2010, Las Vegas
Mots clefs :
Commentaires (4) | Lien

Day 9 : I'm a poor lonesome cowboy

I'm a poor lonesome cowboy : www.youtube.com/watch

Parcours : Bryce Canyon -> Zion (Springdale) en passant par Cedar City

Distance : 84 Miles / 135 km -> 135 Miles en fait à cause du détour.

 

Réveil vers 5h30, ba ouais, toujours pas moyen de dormir correctement, mais bon. Bref grâce mat’ jusqu’à 7h30, puis préparation pour partir tôt dans le parc de Bryce Canyon faire des photos avec du soleil ! Pourquoi si tôt, parce que j’ai appris que la route vers Zion est fermée, et qu’il faut faire une sérieux détour… heureusement il fait un soleil radieux, mais un froid de canard. Par grave j’suis motivé, j’arrive aux premiers points que j’ai repérés la veille, je shoote, ca rend un poil mieux, même si la lumière est mal placée.

 

 

 

?

C’est très beau j’en profite encore un max. Je devais faire une balade à cheval dans le parc, mais le froid et le temps me manque pour en faire une, je suis donc un «?poor lonesome cow-boy without horse?»… ça le fait pas mais bon, ce sera pour une autre fois. Au détour du parc je suis presque seul, seule la nature commence à s’éveiller, je vois plein d’antilopes, et de chiens de prairies, j’entend même les woodywood pecker à l’œuvre, mais pas moyen d’en photographier un. Je me rabats sur cette antilope qui mange à 5 mètres de la voiture.

 

?

 

En quittant le parc et en me dirigeant vers l’US 12W la route est magnifique, je descend en fait le plateau sur lequel est posé le parc de Bryce.

 

 

?

Puis se sont de grandes plaines qui suivent une petite rivière c’est assez bucolique.

 

?

 

Au détour d’un petit bled paumé je tombe sur cet adorable Diner, je m croirais presque dans Retour vers le futur, c’est ultra retro, et y en a pas mal des comme ça, ou bien d’autres bien stylés western.

 

?

?

Hop bifurcation sur l’UT 14 W puisque je ne peux pas passer par le Mt Carmel Junction qui est bloqué pour travaux., je suis pas déçu pour un dollar du passage par cette route, c’est somptueux, la route passe par une montagne assez récente géologiquement, je suis dans une autre partie de la National Dixie Forest, la forêt à littéralement poussée sur la roche volcanique, beaucoup de bouleaux dans le coin, et au sommet un lac qui à remplit le volcan. Pas mal de petit villages le long de la route, dont le Duck Creek village.

 

?

 

Arrivé vers Cedar City, c’est un peu la panique, pas moyen de trouver un ##### de panneau qui indique la direction, ni même l’orientation, j’y vais un peu au pif dans cette grande ville, je sors la boussole (haha enfin je t’utilises toi !) pour confirmer ma direction Sud, et trouver enfin l’entrée de la Freeway I 15 S vers St George, juste à l’entrée de la Freeway je vois un phare, on dirait le phare de la palue, je me dis que c’est un signe !

 

La Freeway est sans réel intérêt, on longe les montagne de Zion, je croise la Highway Patrol, ça va je roule pas trop vite, par contre un peu plus loin dans un bled paumé, un touriste arrêté sur le bord de la route avec la police locale tout gyrophares allumés, ha pas de chance toi !

 

 

L’arrivée vers Zion est très belle, les montagnes se rapprochent, ou plutôt je me rapproche des montagnes, hop arrivé à Springdale, je vois l’hôtel, je le note et je file au visitor center. Là c’est la guerre faut trouver une place, pas moyen, je fais un tour, deux tours, au troisième, j’aperçois une place, ha tu m’échapperas pas toi !! A moi Zion !

Zion est en fait l’un des seul parc ou l’on ne se trimballe pas de View Point en View Point avec sa voiture, c’est un système de Shuttle toutes les 7 minutes qui amène les touristes de points en points, pour éviter l’embouteillage et la sur-pollution. Et ça marche pas mal, d’autant que le parc est petit. Du moins il serpente en bas d’un petit Canyon entre 2 montagnes.

 

 

?

C’est très vert, très bucolique, la rivière rafraichit un peu l’air chaud. C’est un peu le paradis des petites bêtes, ici il y a de tout, lézards, crapauds, araignées (gnii j’en ai pas vu ouf), fourmis rouges dangereuses, des condors californiens et pleins de petit squeezle (désolé j’ai pas la traduction). Bref la nature à l’état pur. Le parc étant assez petit je fais assez vite le tour des différents points, ainsi que quelques petits trails.

 

?

 

 

 

 

Retour à l’hôtel pour ma dernière nuit en dehors de Vegas, et peut être ma dernière contribution à ce blog, car sur Vegas, il y a pas ou peu de Wifi, donc pas sur que je puisse avoir internet. Je compléterais dès que je pourrais en tout cas.

 

Sur ce bonne nuit, et Gwen à demain sur skype vers 17h30 pour toi !



Publié à 01:01, le 14/06/2010, Zion National Park
Mots clefs :
Commentaires (2) | Lien

Day 8 : This is the road to hell

This is the road to hell : www.youtube.com/watch

Parcours : Torrey -> Capitol Reef -> Bryce Canyon

Distance : 111 Miles / 178 km

 

 

Debout 6h00 cette fois, petite nuit, il à fait froid, j’ai du mettre le radiateur en route. Le temps est toujours aussi pourrit, bref après un rapide petit dej’ je remballe mes affaires, direction la voiture, pas de prise d’otage de glaçon cette fois, il fait suffisamment frais. A peine partis, le capteur de pression des pneus me refait des siennes, bon arrêt au à la station Texaco de Torrey pour checker la pression des pneus. Effectivement il manque un peu à l’arrière gauche. Bon après un léger regonflage départ cette fois pour la scenic byway 12, l’une des plus belle scenic des USA dit-on.

 

A peine partis j’entre dans la Dixie National Forest, la route longe une montagne, l’escalade, passe à 3000 mètres et redescend de l’autre côté, j’en prend plein les yeux malgré le temps gris. La forêt allie pins et bouleaux, j’ai l’impression d’être dans «?Yakari et chez les castors?», je cherche partout, mais pas de Yakari, seul quelques chevaux et un petit écureuil me font signent.

 

 

 

Une fois la montagne passée, je retombe sur un paysage plus désertique, mais tout aussi beau, je sillonne les petites montagnes ocres, à un moment ça devient carrément dantesque, la route passe sur une crête, il y a la route et rien à gauche et rien à droite si ce n’est le vide. C’est d’enfer !

 

 

 

Passé des petits villages, j’arrive vers Tropic, la route commence à remonter, et les couleurs se réchauffent.

 

?

 

Avant même l’arrivée sur le plateau de Bryce, je distingue quelques Hoodoos, çà s’annonce bien.

 

?

 

Une fois passé l’entrée du parc, le paysage oscille entre grandes prairie ou s’ébattent les chiens de prairie et les antilopes. Un panneau annonce toutefois qu’il y a de gros poilus qui rodent ! C’est le premier parc ou je peux observer de près la faune sauvage.

 

?

?

 

 

 

Hop direction le premier View point, Sunrise Point, après une petite marche, les Hoodoos se laissent dévorer des yeux, c’est superbe de voir cela enfin de mes propores yeux et non pas en photos. J’en prends plein les mirettes.

 

?

 

 

Je vais de View Point en View Point, pour des vues toutes différentes sur le cirque de Hoodoos, je fais un petit bout de chemin à l’intérieur dans les Hoodoos, c’est impressionnant. Néanmoins, je ne descendrais pas, la pente est tellement dure que quand je vois les gens remonter je me dis oula non.

 

?

?

 

 

J’arpente donc le sud du parc, dans une incessante enfilade de virage dans la forêt qui borde le parc. La pluie commence à faire son apparition au bout du parc, il faut dire que l’on est à 2800 mètres d’altitude, la route fume littéralement. Après quelques photos pluvieuses, je retourne vers l’entrée du parc, à peine 2-3 miles fait qu’il ne pleut plus et la route est sèche. Je retourne tranquillement vers l’entrée du parc en scrutant les alentours pour voir encore quelques chiens de prairies et antilopes. Les p’tit chiens sont kro mignons !

 

?

 

 

 

Direction l’hôtel, ou plutôt l’usine à touriste. Par chance je suis logé loin de la route dans ce Best Western qui compte pas moins de 500 chambres s’étalant sur plusieurs Lodge. La chambre est relativement sympa, le frigo fait du bruit en revanche….

 

?

Niveau restau y a rien, sauf le restau du Best Western et un autre Diner, ce sera donc le Canyon Diner. Bon ba ce sera pas gastronomique encore, le Southern Chicken Combo engloutis, pas fameux mais çà cale, retour à la chambre pour voir les prévision météo de demain, du beau temps soit disant, je sais pas si je dois les croire, on verra bien.

 

Hop la douche et au lit pour une soirée Base Ball.



Publié à 03:59, le 13/06/2010, Bryce Canyon
Mots clefs :
Commentaires (3) | Lien

Day 7 : On the road again

On the road Again : www.youtube.com/watch

Parcours : Moab -> Goblin Valley -> Torrey

Distance : 156 Miles / 251 km

  

Debout 7h00 encore, pas la meilleure nuit que j’ai passé, mais bon. Le temps est vraiment pourrit, gris et pluvieux, la température correct en revanche un petit 22 des familles.

Après un bon petit dej’ en regardant le sport (ba ouais faut pas perdre les bonnes habitudes xD), direction la machine à glace pour mon expédition quotidienne (faut pas le dire mais normalement on ne remplit pas sa glacière à la machine à glace, il faut aller acheter sa glace à la superette du coin), bref l’air de rien je récupère mes glaçons. Petit moment comique du jour, au moment de rebrancher le frigo j’ouvre la porte et 2 bons litres d’eau se déversent sur la moquette (la partie congel du frigo qui à décongelée forcément…), bref je pars à l’assaut de la moquette à grand coup de serviette bain. Au moment de partir, rien n’y parait, je m’attarde pas.

 

En quittant Moab, avec avoir acheté un régime de bananes, petite pensée pour Jo, car je vois que Moab possède son centre de Skydiving, je vois même un parachutiste se poser.

 

La route vers le Nord est sans réel intérêt, çà reste joli attention on est en amérique. Le temps reste assez chaotique, de temps en temps une percée du soleil vient réchauffer un peu la voiture.

 

 

 

Hop je prend l’embranchement vers la US 24W, la route est de même type, au passage je vois au loin un gros gros orage, je m’arrête en plein milieu de nulle part pour récupérer le Kway dans le coffre. En repartant à peine 1 mile plus loin je suis dans la tourmente, énorme orage, il pleut à pas mettre un breton dehors, le vent souffle très très fort c’est impressionnant mais çà ne dure pas. Encore quelques miles plus loin je vois le sol blanc… de la grêle vient de tomber, j’aurais tout vu.

 

En poursuivant sur l’US 24W, je bifurque à droite pour un parc souvent oublié, le Goblin Valley park. C’est un tout petit parc dont la seule attraction est ces espèces de monticules qui ressemblent à des gobelins donc. Par chance il refait beau, je m’aventure parmi les gobelins, c’est assez amusants en fait, certains ont presque l’air humain, enfin goblin vivant. Au passage je récupère un peu de poussière rouge en souvenir.

 

 

 

 

 

La route est assez longue sur le retour vers l’US 24W, au passage je me fais une petite photo comme je voulais. 

 

 

 

 L’US 24 est relativement sympa à suivre, la variété de paysage est comme d’hab incroyable. Petit détour par Hanksville pour un plein d’essence, mieux vaut être prévoyant, vu le peu de station service aux 100 miles carrés… Arrêt technique pour changer la carte mémoire de l’Appareil, déjà 1200 photos de faites et une 20aine de vidéos. Après une 30aine de miles j’entre ensuite dans le parc National de Capitol Reef, là çà devient vraiment intéressant, pas mal de curiosité le long de la route, dont des petroglyphs :

 

 

 

Arrivé au visitor center, je croise un couple d’allemand qui fait le voyage avec un camion énorme ! Le même que ceux de la course camion du Paris-Dakar, c’est monstrueux ! Bref, je suis 2 Bikers le long de la scenic drive du parc, les paysages défilent dans une enfilade de virages. Le parc est vraiment très beau, néanmoins, il n’est surtout accessible qu’aux 4x4 et aux trails de longues durée, d‘autant qu‘avec les orages de la journée certaines routes sont inaccessibles autrement que par 4x4. Mais on en voit quand même pas mal le long de la scenic.

 

 

 

 

 

 

Demi tour donc au bout de la scenic, et retour au visitor center pour reprendre l’US 24 vers torrey. Rien à dire, je longe les falaises rouges ocres c’est magnifique. Peu après j’arrive à Torrey, je file faire le plein pour demain, à la station je découvre qu’il y a un petit restau mexicain à l’intérieur, ce sera donc mexicain ce soir.

2 tacos avec une sauce piquante, MMMmmm, un délice, la sauce piquante est piquante à souhait. En fait pas besoin d’avoir de bain de bouche, la sauce est tellement piquante qu’elle tue tout ce qu’il y à de vivant dans la bouche. Mais que c’était bon.

 

Direction ensuite le Best Western de torrey, juste à côté des falaises, j’ai la chambre 124 avec une vue imprenable sur la falaise et une petite terrasse. L’orage gronde, je file entre les gouttes vers ma chambre, ou j’écris ces quelques lignes. Il fait pas très chaud, à peine 16-17 ° C.

 

Demain grosse journée, la scenic drive 12 vers Bryce Canyon, la plus belle route des Etats-Unis il paraît. Le retour du soleil est prévu pour 15h00... Espérons que ce soit avant.

 

Sur ce bonne nuit, enfin bonne journée avec la vue de ma chambre.

 



Publié à 02:56, le 12/06/2010, Torrey
Mots clefs :
Commentaires (2) | Lien

Day 6 : Raiders of the lost Ark

Parcours : Moab -> Dead Horse Point -> Canyonlands -> Arches

Distance :  environs 150 km

 

Debout 7h00 comme d’hab, décidément pas moyen de faire des nuits complètes… Après un petit dej’ continental relativement complet cette fois, çà change du bacon, des saucisses et des œufs brouillés de d’habitude, là ce sont des délicieux toast avec de la confiture et un jus d‘orange bien frais. Bref un bon p’tit dej’ cette fois.

 

Départ de l’hôtel vers 10h pour une grosse journée, le temps n’est malheureusement pas de la partie, il fait gris, espérons que cela s’améliore… passage par la station service et le city market (au passage je découvre que les caissières ne rendent pas la monnaies, du moins les pièces, c’est une machine qui le fait… ha l’amérique, toujours pleine de surprise.)

 

A peine quitté Moab, j’ai l’impression d’être à Disneyland dans le Big thunder Mountain, des falaises ocres dans lesquelles la route serpente.

 

Virage à gauche ce sera Dead Horse Point en premier, c’est un petit parc n’offrant pas grand-chose hormis une vue à couper le souffle sur les méandres de la Colorado River ! Encore une fois l’oncle Sam m’en met une claque et ce n’est pas finit !

 

 

Retour vers l’embranchement de Dead Horse Point pour aller cette fois sur Canyonlands. Canyonlands se décompose en 3 parties : Island in the Sky, The Maze, The Needles. Je ne ferais que Island in the sky, le parc est tellement vaste que les 3 entrées sont séparées de plus de 200 km. Comme son nom l’indique Island in the sky est un promontoir sur les canyons de la Green river de la Colorado River, cependant il compte aussi quelques belles curiosotés.

La chaleur n’étant pas de la partie, je me risque de nouveau à un mini trail pour aller voir Mesa Arch. Sur le chemin je croise quelques petits cactus. L’arche fait une dizaine de mètres de long, et laisse apparaître un paysage splendide.

 

 

 

Direction ensuite Green River Overlook, pour un point de vue sur la Green River, un peu le même genre que celui de Dead Horse Point. Je reprends la voiture direction Opheaval Dome pour une nouveau mini trail vers un genre de cratère. A priori personne ne sait comment il s’est formé, si c’est une météorite ou bien un volcan, à priori ce serait un volcan, mais le sujet porte à discussion sur les panneaux du parc. Le point de vue vaut le coup, en revanche il y a pas mal de moucherons ou de moustiques je ne sais pas car ils sont tout petit, mais assez nombreux. Sur le chemin du retour je croise un joli lézard avec le dos orange.

 

 

Reprise du carosse pour aller vers Grand View Overpoint. La vue est comme dans tout le parc, à couper le souffle. J’ai l’impression d’être avec les aigles et de survoler la région. Cette vue du dessus est fantastique.

 

 

 

Après un shooting digne d’un japonais, je reprend la voiture pour quitter le parc et rejoindre Arches, l’autre parc prêt de Moab. Le soleil semble revenir tant mieux.

  

L’approche se fait avec un pensée pour Indiana Jones, c’est là que fut tourné le début des aventuriers de l’arche perdu. Je m’avance donc tel Indiana dans ce magnifique parc. Encore une fois on se croirait à Disneyland, c’est insensé. On début avec Parc Avenue :

 

 

Le parc est assez vaste ( 330 km carrés) et propose beaucoup de trail, je me contenterais d’en faire 2 petits, y a pas marqué maso! J’arrive ensuite à Balanced Rock, qui comme son nom l’indique est un rocher à la limite de tomber. L’air sec à 0% d’humidité fatigue quand même pas mal et assèche énormément ! C’est pire qu’à la montagne, j’aurais du emmener du Dermophil indien…

 

 

Je reprend mon fidèle destrier pour aller voir North Window, une arche qui laisse apparaître derrière elle une bonne partie du parc, d’où son nom.

 

 

Puis en direction de Délicate Arch, je passe à côté de Garden of Eden. Je sais pas pourquoi mais bon.

 

 

Arrivé à Délicate Arch, la mauvaise surprise c’est qu’il faut faire une trail de 2h pour la voir… bon ba je me suis contenté du mini trail et de la photographier de loin. Mais de prêt j’avoue que cela doit valoir le coup.

 

 

En direction de Devil’s Garden, je visite Skyline Arch, vraiment très belle d’autant qu’il n’y a personne. A devil’s Garden je m’attendais à trouver un truc sympa, et bien en fait c’est un camp round, et le départ de long trails rien de plus.

 

 

Sur le retour je ne peux m’empêcher de repenser nostalgiquement à Indiana Jones et de faire une dernière photo. Pour moi petit amateur de films, l’amérique est vraiment un paradis, je revis presque à chaque fois les films, c’est intense, c’est magique, c’est l’amérique !

 

 

C’est sur celle petite rime que je retourne au motel pour ma dernière nuit ici avant de partir pour Torrey. Je viens juste d’apprendre que la France avait fait match nul haha! Même ici on trouve qu’ils jouent pas franchement bien, et pourtant c’est l’amérique, c’est pas franchement le pays du soccer.

 

Allez à la douche et dodo ;)



Publié à 18:54, le 11/06/2010, Moab
Mots clefs :
Commentaires (2) | Lien